image_pdfimage_print

Oliver Holmes–31 mai 2019

Appels aux autorités israéliennes pour qu’elles reconstruisent les structures confisquées par l’armée en Cisjordanie.

Le ministère de la Défense israélien prévoit d’organiser une vente aux enchères, la semaine prochaine, afin de vendre deux salles de classe préfabriquées données par l’UE aux élèves palestiniens.

L’Administration civile, qui est l’organisme chargé de diriger l’occupation, a démoli et confisqué les classes en octobre dernier. Elles étaient destinées à 49 élèves de la première à la sixième année, à Ibziq, dans le nord de la Cisjordanie occupée.

Une annonce publiée dans le journal israélien Maariv a indiqué que la vente aurait lieu dans les bureaux de l’Administration civile en Cisjordanie.

Quand les salles de classe ont été démontées, la mission de l’UE à Jérusalem et Ramallah a condamné les autorités israéliennes et leur a demandé de reconstruire ces structures, au même endroit, et « sans délai ». 

Les salles de classe étaient destinées à 49 élèves de la première à la sixième année.
Photo : Aref Daraghmeh, B’Tselem

« Tout enfant a le droit d’accéder à l’instruction et les États ont l’obligation de protéger, respecter et réaliser ce droit, en veillant à ce que les écoles soient des espaces inviolables pour les enfants » a-t-elle alors affirmé.

« L’UE demande aux autorités israéliennes de mettre fin aux démolitions et confiscations de maisons et propriétés palestiniennes, conformément à leurs obligations, en tant que puissance occupante, fixées par le droit humanitaire international ».

Une liste d’objets mis aux enchères, vue par The Guardian, a indiqué des dates, un nombre d’objets, des lieux et descriptions qui correspondent à ces structures scolaires confisquées. La vente semblait également inclure du matériel confisqué à des Palestiniens et colons israéliens qui construisent sans autorisation.

Interrogée quant à ses commentaires, l’Administration civile a déclaré qu’elle avait besoin de plus de temps pour répondre.

Les Palestiniens ont une autonomie limitée dans certaines parties de la Cisjordanie, principalement en zones urbaines, mais Israël garde un contrôle total sur la plus grande partie du territoire et démolit les maisons et bâtiments, construits, affirme t-il, sans  autorisation.

Plus de 400 000 Israéliens se sont installés en Cisjordanie, y construisant et peuplant des colonies sur une terre prise aux Palestiniens. Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, s’est engagé à annexer ces colonies.

Source : The Guardian
Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine – pour l’AURDIP