image_pdfimage_print

Yumna Patel – 24 février 2019 

Un Palestinien devant sa propriété qui surplombe la colonie israélienne de Har Homa, Cisjordanie, 18 février 2011. (Photo: UPI/Debbie Hill)

Israël a approuvé quelque 400 unités d’habitation inscrites dans un énorme projet de colonie qui traverse tout Jérusalem Est occupée et atteint Jérusalem Ouest, selon des media israéliens.

Le comité d’aménagement et de construction de Jérusalem a approuvé le projet en début de semaine, ouvrant la voie à 4 416 nouvelles unités d’habitation dans la ville.

Selon des rapports locaux, les logements vont être construits dans les quartiers de Shouafat et de Beit Hanina à Jérusalem Est, 464 seront dans la colonie de Gilo qui est bâtie sur le territoire de la ville de Beit Jala à Bethléem et 480 dans les quartiers de Kiryat Youval et de Kyriat Menachem de Jérusalem Ouest.

« Ce sont de bonnes nouvelles pour moi et pour les jeunes couples de Jérusalem » a dit le maire de Jérusalem, Moshé Lion.

« Nous allons développer le logement et ramener les jeunes chez eux. C’est le début et bientôt le ciel de Jérusalem sera rempli de grues ».

Le projet de colonie verra aussi, selon ce qui est rapporté, l’extension de la zone industrielle d’Atarot en Cisjordanie occupée, dans le district central de Ramallah.

La nouvelle arrive juste deux semaines après des rapports selon lesquels des dizaines de ministres israéliens et de députés du Likoud de Netanyahou ainsi que d’autres partis de droite ont signé une pétition pour favoriser un plan de colonisation qui donnerait lieu à l’établissement de 2 millions de Juifs en Cisjordanie occupée.

Selon les agences de presse juives (JNS), parmi les signataires de la déclaration se trouvaient les ministres israéliens de la justice, de l’éducation, des transports, du tourisme, de la protection de l’environnement et des affaires de Jérusalem, de la sécurité publique, de la culture, des communications, de l’immigration et de l’égalité sociale.

La déclaration du mouvement dit ceci :  « Par la présente je m’engage à être loyal-e envers la terre d’Israël, à ne pas céder un pouce de l’héritage de nos ancêtres. Par la présente je m’engage à agir pour la réalisation du programme de construction de colonies pour l’installation de 2 millions de Juifs en Judée-Samarie… ainsi qu’à encourager et à mettre en oeuvre la restitution de toutes les terres de Judée et de Samarie. Je m’engage à agir à l’annulation de la déclaration de deux États pour deux peuples et à la remplacer par la déclaration majestueuse : « La terre d’Israël : Un pays pour un Peuple ».

Le JNS a cité l’ainsi nommé mouvement Nahala dans une déclaration, disant que la signature de la pétition avant les élections « constituait un test de loyauté idéologique et éthique pour les différents candidats ».

Le nombre de colons vivant en Cisjordanie occupée et à Jérusalem Est dans des colonies considérées comme illégales au regard du droit international, est estimé à 622 000.

Beaucoup de colonies sont construites sur des terres privées appartenant à des Palestiniens et des enquêtes montrent que tous les contrats pour l’établissement des colonies en Cisjordanie sont des faux.

Les colons israéliens s’installent souvent dans les territoires occupés pour des raisons politiques et religieuses et ils sont nombreux à se voir comme habitant une terre qui est la leur de droit – et ils revendiquent leur prétention sur cette terre par la violence contre les Palestiniens et contre leurs biens.

Traduction : SF pour l’Agence Media Palestine
Source : Mondoweiss