image_pdfimage_print

31 janvier 2019 | The Guardian | Tribunes

Le 8 février, la BBC programmera You Decide (A vous de Décider), pour ‘fournir au Royaume Uni l’artiste qu’il mérite pour faire battre son pavillon en mai à Tel Aviv’. Pour tout artiste de conscience, ce serait un honneur douteux, disent 50 personnalités issues des secteurs de la création.

En mai, la BBC a l’intention de programmer l’Eurovision 2019 depuis Israël. L’Eurovision est peut-être un divertissement innocent, mais elle n’est pas exempte de considérations sur les droits de l’Homme – et nous ne pouvons ignorer les violations systématiques par Israël des droits fondamentaux des Palestiniens.

L’Union Européenne de Radio-Télévision a choisi Tel Aviv comme lieu pour remplacer Jérusalem occupée – mais cette décision ne protège en rien les Palestiniens contre le vol des terres, les expulsions, les assassinats, les tabassages et plus encore, assénés par les forces de sécurité d’Israël.

Le 8 février, la BBC projettera You Decide (A vous de décider), le spectacle dont elle dit qu’il « fournira au Royaume Uni l’artiste qu’il mérite pour faire battre son pavillon en mai à Tel Aviv ». Pour tout artiste de conscience, ce serait un honneur douteux. Eux et la BBC devraient prendre en considération que « You Decide » (A vous de décider) n’est pas un principe qui s’étend aux Palestiniens, qui ne peuvent décider de chasser l’occupation militaire israélienne et de vivre libérés de l’apartheid. Même les Palestiniens qui jouissent de la citoyenneté israélienne ont appris que, dans la loi sur l’Etat-nation votée l’an dernier, seuls les Juifs ont « droit à l’autodétermination nationale ».

Lorsque la discrimination et l’exclusion sont si profondément enchâssées, la prétention de l’Eurovision 2019 de célébrer la diversité et l’intégration doit sonner creux. Beaucoup plus en phase avec « l’inclusion » se trouve être l’épanchement à travers l’Europe du soutien à l’appel des Palestiniens aux artistes et aux diffuseurs de ne pas aller à Tel Aviv.

La BBC est tenue par sa charte à « défendre la liberté d’expression ». Elle devrait s’appuyer sur ses principes et faire pression pour que l’Eurovision soit relocalisée dans un pays où ne soient pas commis des crimes contre cette liberté. 

Signataires:

Peter Ahrends, architect
Amir Amirani, filmmaker
Jonathan Arndell, architect, artist
Roy Battersby, director
Bloody Knees, band
brave timbers, band
Jen Brister, comedian
Carmen Callil, publisher, writer
Taghrid Choucair-Vizoso, performer
Julie Christie, actor
Ian Christie, film historian, broadcaster
Chipo Chung, actor
Caryl Churchill, playwright
Michael Darlow, tv writer and director
Paula Darwish, musician
April De Angelis, playwright
Tam Dean Burn, actor
Drones Club, band
Nancy Elan, violin
Gareth Evans, producer, curator
Peter Gabriel, musician, founder WOMAD festival
Lots Holloway, singer, songwriter
Rachel Holmes, writer
Brigid Keenan, author
Patrick Keiller, artist, filmmaker
Reem Kelani, musician, broadcaster
AL Kennedy, writer
Desmond Lambert, musician
Mike Leigh, writer, director
Ken Loach, director
Sabrina Mahfouz, writer
Miriam Margolyes, actor
Yann Martel, writer
Declan McKenna, singer, songwriter
JD Meatyard, musician
Pauline Melville, writer
Giuliano Modarelli, musician, composer
Object Blue, DJ
Maxine Peake, actor
Jocelyn Pook, composer
TJ Rehmi, composer, producer
Reverend & the Makers, band
Leon Rosselson, songwriter
Rrose, DJ
Alexei Sayle, comedian, author
David Scott, music producer
Nick Seymour, musician
Sarah Streatfeild, violin
Roger Waters, musician
Vivienne Westwood, fashion designer
Wolf Alice, band

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine

Source: The Guardian