image_pdfimage_print

LA PALESTINE contée, affichée, projetée A LA PAROLE ERRANTE (Montreuil) – Samedi 15 décembre 2018 à partir de 17h

LE BULLDOZER ET L’OLIVIER, conte musical, ET affichage de dessins, projections de films autour de la figure de Handala

Une semaine après les trois jours de rencontre entre les différents collectifs audiovisuels, revues et éditeurs abrités à la Parole errante, c’est à une nouvelle forme de tissage que nous vous convions ce SAMEDI 15 DECEMBRE autour d’un conte musical et de films documentaires consacrés à la Palestine.

Programme :

17h00 : Ouverture des portes et affichage de dessins de Naji al Ali autour de la figure de Handala

18h30 : Le bulldozer et l’olivier, conte musical pour tous à partir de 10 ans (40 mn)

L’olivier est là. Il est là depuis longtemps. Il est bien vieux maintenant… Un beau matin, débarque le bulldozer. Le bulldozer dit à l’olivier qu’il n’a plus rien à faire ici, maintenant, ici, c’est chez lui, il était là avant. L’olivier va-t-il faire ses bagages et prendre la route ? Va-t-il aller toquer chez le voisin avec ses enfants et toute la famille ? Ou bien va-t-il s’accrocher à sa terre avec ses racines, profondes et résister, comme il peut, au chant des machines ? Le bulldozer et l’olivier suit de manière imagée l’histoire récente de la Palestine. Il pose, avec poésie, la question de la résistance et de l’attachement à la terre. Il débute comme un conte classique, le nez dans l’imaginaire. Petit à petit, le réel prend racine jusqu’à la douleur. Un conte plein d’espoir ?

Yvan Corbineau / texte, voix et trompette

Naïssam Jalal / composition, flûtes et voix

Osloob / composition, rap, chant et machines

Marek Havlicek / régie son et régie générale

Elsa Hourcade / regard extérieur

  • lien avec le teaser : https://vimeo.com/294940907#at=2

  • lien vers le site de la compagnie : le7ausoir.fr

20h-21h : Repas

21h00-22h30 : Projections d’une série de films réalisés en Palestine en 2012 et 2013 autour de la figure de Handala

Handala est un dessin de presse, une figure d’enfant créée par le caricaturiste Naji al Ali, expulsé de Palestine en 1948 par les forces armées israéliennes et assassiné en 1987. Très connu en Palestine, et dans l’ensemble du « monde arabe », Handala est entre autres aujourd’hui l’icône du mouvement BDS (Boycott Desinvestissement Sanctions) qui lutte pour l’application du droit international par l’Etat d’Israël.

Source : La parole errante