image_pdfimage_print

1er novembre 2018

Elbit Systems, logiciel de surveillance israélien [Tangopaso/Wildpenia]

Le fournisseur de la défense israélienne Elbit Systems Ltd a remporté un contrat d’une valeur de 68 millions de dollars pour surveiller une grande partie du littoral de l’Europe.

Elbit Systems, entreprise technique israélienne spécialisée dans la défense, la sécurité et les systèmes commerciaux, a dit aujourd’hui que ce contrat cadre consiste dans la fourniture d’un système maritime d’aéronefs sans pilote (UAS) à l’Agence Européenne de Sûreté Maritime (EMSA) afin de l’aider à surveiller un littoral étendu et les vastes zones maritimes pour identifier tout risque potentiel et activités suspectes.

En coopération avec la CEiiA, Centre d’Ingénierie et de développement de produits au Portugal, Elbit louera et actionnera son système de surveillance sans pilote à longue portée, le système de Patrouille Maritime Hermès 900, ainsi que sa station de contrôle au sol. Le contrat est pour une durée de deux ans, avec une option de renouvellement pour deux ans supplémentaires.

Lisez : Israël est devenu un exportateur majeur d’instruments d’espionnage des civils

« Avoir été sélectionnés par les autorités de l’Union Européenne est encore un autre vote de confiance dans l’Hermès 900 par les subventions suivant le contrat additionnel pour cet UAS en Europe, en Asie Pacifique, en Amérique Latine et en Israël », a dit Elad Aharonson, directeur général de la Division ISTAR d’Elbit Systems.

Ces derniers mois, de nombreuses sociétés et fournisseurs israéliens ont remporté des contrats dans diverses industries à travers le monde, qui vont de la défense à la surveillance et et au progrès technologique. En octobre, les sociétés israéliennes ont signé des contrats de vente avec les Nations Unies pour la fourniture d’eau et de services de sécurité aux forces de l’ONU en Afrique. Israël a également remporté un contrat de 777 millions de dollars pour la fourniture de missiles de défense de l’Inde, et s’est par ailleurs révélé comme un exportateur de premier ordre d’instruments d’espionnage des civils utilisés par les dictatures ou les gouvernements autoritaires à travers le monde.

Ces marchés et contrats de millions de dollars couvrant une série de régions sont perçus, non seulement comme un bénéfice pour l’économie israélienne, mais aussi comme la confiance que l’on peut avoir dans ses services et l’augmentation potentielle consécutive de sa crédibilité internationale.

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine
Soure : Middle East Monitor