Un ministre d’état et 50 législateurs irlandais appellent à un embargo des armes avec Israël

Le 29 octobre 2018, PNN

Dans une lettre publiée aujourd’hui dans le journal Irish Times, le ministre d’Etat Finian McGrath et cinquante autres Teachtaí Dála [députés] et sénateurs ont appelé à poser un embargo des armes avec Israël et à mettre « fin à un commerce d’armes bilatéral entre l’Irlande et l’état d’apartheid ».

En plus du ministre indépendant McGrath, les signataires incluent des membres de Sinn Féin, de Solidarity-People Before Profit [Solidarité-Les Gens avant le profit], du Parti travailliste, des Verts, des Independents 4 Change [Indépendants pour le changement] et d’autres membres indépendents de l’Oireachtas [Parlement irlandais], qui condamnent « le fait de tuer quelques 205 manifestants palestiniens, dont 40 enfants, et de blesser plus de 5 000 personnes à balles réelles pendant la Grande Marche du retour à Gaza depuis avril ».

La lettre se termine en appelant «  la communauté internationale, et le gouvernement irlandais en particulier, à prendre position pour contribuer à mettre fin à des décennies d’occupation coloniale, d’apartheid et de crimes de guerre par Israël contre le peuple palestinien ».

Saluant la déclaration, Ms. Fatin Al Tamimi, présidente de la Campagne de solidarité Irlande-Palestine (IPSC) et citoyenne palestino-irlandaise, a dit qu’elle « remerciait les membres de l’Oireachtas pour cette importante déclaration solidaire de principe, témoignant une fois encore des liens forts entre le peuple irlandais et le peuple palestinien, qui ont tous deux lutté héroïquement contre le colonialisme et l’oppression dans leurs terres natales ».

Al Tamimi a remarqué que « l’IPSC fait fortement écho à cet appel pour un embargo des armes avec Israël, une mesure que nous, Palestiniens, avons longtemps demandé. Les armes envoyées à Israël sont utilisées pour tuer, mutiler et opprimer mon peuple, et les armes exportées d’Israël sont commercialisées comme étant « testées en combat » sur les Palestiniens. Il est temps de mettre fin à ce commerce horrible de mort et de destruction, qui est un souillure sanglante sur l’état irlandais ».

Catherine G. pour l’Agence Média Palestine

Source: PNN English