image_pdfimage_print

26 septembre 2018 – Middle East Monitor

Les paysans de la bande de Gaza assiégée ont récolté 12 000 tonnes de dattes de leurs palmiers mais ils luttent pour en trouver des acheteurs.

Des taux de chômage élevés et de pauvreté croissante font que la population locale n’a pas les moyens d’acheter les fruits, tandis que le siège d’Israël a limité la capacité d’exportation des récoltes des cultivateurs.

Le fermier Mohammed Barka, âgé de 28 ans, a dit à l’Agence Anadolu, qu’il a un bon rendement cette année, qui plus est de qualité, mais que les conditions économiques qui se détériorent à Gaza font que les gens achètent moins.

« Bien que la production se vende à bas prix, le demande reste faible » a-t-il expliqué.

Barka, qui fait ce travail depuis dix ans, s’est adressé au ministère de l’agriculture pour qu’il fasse en sorte d’exporter la production en dehors de Gaza.

Dans un rapport publié hier, la Banque Mondiale a averti que l’enclave « s’effondre » du fait de 11 ans de blocus israélien, et a décrit l’économie comme en « chute libre », les flux d’aide ne suffisant plus à stimuler la croissance.

Un paysan palestinien grimpe à un arbre pour récolter des dattes, à l’aide d’une corde, à Deir al Balah, bande de Gaza, 25 septembre (Mustafa Assona, Anadolu Agency)

« Le résultat est une situation alarmante, une personne sur deux vivant dans la pauvreté et le taux de chômage de l’immense population de jeunes dépassant les 70% » a-t-il ajouté.

« La production de dattes cette année s’est élevée à 12 000 tonnes » a dit Tahsin Al-Sakka, le directeur général du marketing et de la communication du ministère palestinien de l’agriculture de Gaza.

« Cette quantité est suffisante pour les besoins de la bande de Gaza et aussi pour l’exportation, mais la faiblesse du pouvoir d’achat (de la population locale) laisse les dattes entassées au marché ».

Il y a une semaine, des paysans ont exporté 12 tonnes de dattes en Cisjordanie, a dit Al-Sakka.

« Nous espérons être en mesure d’exporter des quantités significatives de dattes en dehors de la bande de Gaza ».

La quantité totale de dattes exportées l’an dernier s’élevait à 400 tonnes, a-t-il ajouté.

 

Traduction SF pour l’Agence Media Palestine

Source: Middle East Monitor