image_pdfimage_print

11 juillet 2018

Un enfant palestinien se fait arrêter par les forces de sécurité israéliennes (Saeed Qaq/Apaimages)

Les forces d’occupation israéliennes ont arrêté 3000 Palestiniens pendant la première moitié de 2018, dont 497 enfants et 84 femmes, a rapporté hier Quds Press.

Selon le Centre d’études des prisonniers palestiniens, il y a eu 30 % de plus d’enfants arrêtés par rapport à la même période en 2017, où Israël avait déjà arrêté 380 enfants.

 

Une caricature illustre la vie des prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes (Alaraby)

Les statistiques montrent que l’occupation israélienne a arrêté 120 Palestiniens de la bande de Gaza, pour la plupart des pêcheurs qui ont été arrêtés alors qu’ils étaient en mer, des commerçants, des malades ou des compagnons de malades, qui ont été arrêtés au passage frontalier de Beit Hanoun (Erez)

Dans le même temps, le groupe révèle que quatre prisonniers palestiniens sont morts dans les prisons israéliennes depuis le début de l’année.

Durant la même période, les forces d’occupation ont rendu 505 ordonnances de détention administrative, incluant 199 nouvelles ordonnances et 306 renouvellements.

Selon les groupes de défense des droits, il y a environ 6500 prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes, dont 54 femmes, 350 enfants, 430 détentions administratives, et 1800 malades.

Source : Middle East Monitor
Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine