image_pdfimage_print

Le festival « Palestine En Vue » 2018 se déroulera du mardi 3 au mercredi 11 avril (et même au delà …) dans de nombreuses villes de la région Auvergne Rhône-Alpes

L’objet du festival est de présenter dans sa diversité le cinéma palestinien dans la région Auvergne Rhône-Alpes. Après celui de « la femme palestinienne » en 2016, celui de l’exil en 2017, c’est autour du thème « 1948 – 2018 RÉSISTANCES ET RÉSILIENCE EN PALESTINE » que la sélection s’est articulée.

Cette année, c’est Leila Shahid qui ouvrira ce IV festival et Ken Loach qui sera le parrain du festival !

 

 

 

 

 

Le festival Palestine en Vue ne peut ignorer cette année les 70 ans qui ont bouleversé et bouleversent encore la Palestine et la vie des Palestinien.ne.s : la vie de celles et ceux qui ont dû partir et tout abandonner, rejoignant des camps de réfugié.e.s en Cisjordanie, à Gaza ou dans d’autres pays proches, d’où ils et elles pensaient revenir bientôt, la disparition des centaines de villages palestiniens qui, pour la plupart, ont été rasés depuis, et dont même les noms ont été effacés des cartes. Toutes ces douleurs, colères et nostalgies, ces histoires transmises de génération en génération se sont fixées sur les pellicules des cinéastes palestiniennes et palestiniens que nous vous présenterons cette année.

Le festival aura l’honneur et le plaisir d’accueillir Maryse GARGOUR, Norma MARCOS, Abdel Salam SHEHADEH, Alaa ASKAR, Amir HASSAN, Ahmad DARI et bien d’autres invité.e.s à découvrir). Le festival remercie Leïla SHAHID et les autres invités présents d’ouvrir de ce quatrième festival.

La soirée d’ouverture pour l’agglomération lyonnaise aura lieu au cinéma Comoedia (13 Avenue Berthelot Lyon 7°) le mardi 3 avril avec la projection du film d’Annemarie JACIR Wajib, l’invitation au mariage sera projeté.                     Il est prudent de réserver.

« 8 heures pour la Palestine » est un événement qui se déroulera le samedi 7 avril au CinéDuchère (Lyon 9) à partir de 14h, avec 2 tables rondes :

* l’une sur la Palestine d’avant 1948 illustrée par une expo du palestinien Dari,

* l’autre sur la francophonie en Palestine avec des témoignages de Palestiniens de Bethléem et Gaza les uns enseignant, les autres apprenant le français, à travers le cinéma.

Ahmad Dari présentera son exposition de photos de la Palestine de 1880 à 1942.

 

Le dessin original de l’affiche a été réalisé pour le festival par Dadez (David Abry).
Elle représente « Handala » personnage symbolique de la Palestine créé par Naji al-Ali.

Partagez la page Facebook du festival

Participez, invitez vos amis sur l’évènement facebook