image_pdfimage_print

Le Grand Rabbin d’Israël traite les Afro-américains de « singes ».

Le rabbin sépharade Yitzhak Yosef [Ali Fouldakar/YouTube]

21 mars 2018

Le Grand rabbin d’Israël, Yitzhak Yosef, a attisé la controverse en décrivant les Afro-Américains comme des «singes» pendant l’un de ses sermons religieux hebdomadaires.

Cette remarque, qui va relancer les discussions sur le racisme enraciné dans le pays, a été rapportée par le journal israélien Ynet News.

Yosef, dont le statut de Grand rabbin est reconnu par la Constitution, n’est pas étranger à des propos inflammatoires, ayant déjà publié un « édit religieux » encourageant le meurtre de tout Palestinien armé d’un couteau.

Alors que l’incitation à la violence contre les Palestiniens par Yosef a peut-être été négligée, sa description des Afro-Américains comme des «singes» a attiré l’attention. Yosef a fait ces remarques en citant une histoire hypothétique sur la rencontre d’une personne noire aux Etats-Unis. Il a fait référence aux Noirs en utilisant le mot péjoratif hébreu « kushi », qui se réfère à une personne à la peau sombre généralement d’origine africaine, et a appelé une personne noire un « singe ».

«Nous ne donnons pas de bénédiction pour chaque nègre», a déclaré Yosef tout en expliquant que la louange et la bénédiction ne sont dites que pour le «nègre» dont le père et la mère sont blancs. « Si vous savez qu’ils avaient un singe pour fils, qu’ils avaient un fils comme ça, » la bénédiction ne devrait pas leur être donnée, a t-il expliqué.

Traduction : JPB pour Agence Média Palestine

Source: Middle East Monitor