image_pdfimage_print

Middle East Monitor – 12 février 2018

La police israélienne arrête un jeune palestinien à Jérusalem, le 12 février 2018,  11 h 20. (Mahfouz Abu Turk/Apaimages)

 

Soixante pour cent des enfants palestiniens arrêtés par les forces d’occupation israéliennes ont été torturés, verbalement, physiquement ou psychologiquement, a révélé hier le Club des Prisonniers palestiniens (PPC).

Dans sa déclaration, le PPC affirme que les mineurs palestiniens détenus par l’occupation israélienne sont empêchés de dormir, qu’ils sont frappés et menacés par les interrogateurs afin qu’ils fassent des aveux.

La déclaration indique également que les enfants palestiniens sont empêchés de manger et de boire pendant de longues périodes, et qu’ils sont insultés. Ils sont également soumis à des heures et des heures d’interrogatoires.

Les comptes rendus de trois prisonniers mineurs palestiniens, qui se trouvent actuellement dans des prisons israéliennes, sont inclus dans le document du PPC.

Mustafa Al-Badan 17 ans, Faisal Al-Shaer, 16 ans, et Ahmed Al-Shalaldeh, 15 ans, ont déclaré au PPC qu’ils avaient été torturés pendant l’enquête dont ils faisaient l’objet.

Il y a actuellement plus de 6500 Palestiniens détenus dans les prisons de l’occupation israélienne, dont 57 femmes et jeunes filles, et 350 enfants.

Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine

Source : Middle East Monitor