MADA fait état de 117 violations israéliennes de la liberté des médias palestiniens depuis décembre

10 février 2018 – Agence de Presse Ma’an

RAMALLAH (Ma’an) – Le Centre Palestinien pour le Développement et la Liberté des Médias (MADA) a émis samedi un rapport affirmant qu’entre décembre 2017 et fin janvier 2018, l’association a enregistré 117 violations de la liberté des médias palestiniens par  les forces israéliennes.

Selon MADA, a été enregistré en janvier une baisse des violations contre la liberté des médias par rapport à décembre 2017 où on avait enregistré 89 violations par les forces israéliennes contre des journalistes (dont 84 attaques) alors qu’ils couvraient les manifestations contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le président américain Donald Trump.

En janvier, MADA a fait état d’un total de 31 violations de la liberté des médias en Palestine, principalement par Israël, puisque 28 violations ont été commises par les forces israéliennes tandis que trois l’ont été par les forces palestiniennes.

Bien qu’enregistrant une baisse entre décembre 2017 et janvier 2018, MADA constate que le nombre de violations en janvier était important en comparaison avec celui de janvier 2017.

En janvier 2018, parmi les 28 violations commises par les forces israéliennes, « l’une des principales violations rapportées fut l’agression à Jérusalem contre un photojournaliste de Reuter avec un coup de matraque sur la tête qui lui a causé une profonde blessure et une commotion cérébrale », a dit MADA.

« Les forces israéliennes ont par ailleurs poursuivi leur politique d’empêchement de la couverture d’incidents en retenant les journalistes et en les agressant », a ajouté l’association.

Pendant ce temps, les fonctionnaires palestiniens ont commis trois violations – une en Cisjordanie occupée et deux dans la Bande de Gaza.

Les journalistes palestiniens décrivent souvent leur travail comme une forme de « résistance », car ils pensent que ce qu’ils racontent montre au monde les effets dévastateurs de la politique israélienne sur les Palestiniens et procure aux Palestiniens un moyen de se faire entendre dans un climat médiatique souvent faussé par des récits pro-israéliens.

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine

Source : Ma’an News Agency