image_pdfimage_print

L’ ambassadrice  d’Israël répondait le 24 janvier dernier  à la place du FIPA* à  tous ceux qui l’interpellaient sur son « Focus Israël »  que « le Boycott est interdit en France »  (sic!)

Rappelons que ce curieux focus mettait à l’honneur l’armée israélienne, et un délinquant  accusé de violences ayant entrainé la mort et sous mandat d’arrêt français.

Cette  même ambassadrice  reçoit aujourd’hui l’ordre de boycotter le festival israélien du film  à Paris par le  ministère de la culture:

En effet le très démocratique ministère de la culture de ce très démocratique État, ne supporte pas la sélection  du film  FOXTROT  qui  évoque  les exactions de l’armée israélienne dans la pure tradition israélienne du « on tire on pleure « .

Cette expression   israélienne  désigne   les  nombreuses productions dont l’objet est de victimiser  l’oppresseur en montrant le drame intérieur des tireurs israéliens si malheureux d’être obligés de mener cette guerre de survie..  « on tire, on pleure! »

 La vraie question n’est donc pas la légalité du boycott mais  qui boycotte. Boycotter l’apartheid et l’occupation: interdit  selon Israël,  boycotter tous les opposants du régime israélien, permis!

*: https://twitter.com/AlizaBinNoun/status/956196200411168768