image_pdfimage_print

15 novembre 2017, IMEMC

 

Environ 3.000 marchands et entrepreneurs de Gaza sont toujours interdits de voyage depuis que les autorités d’occupation israéliennes ont suspendu leur permis pour voyager. Depuis maintenant deux ans, seuls 800 marchands ont été autorisés à voyager, a déclaré le chef du département des affaires civiles de Gaza Saleh al-Zeq.

Al-Zeq a souligné l’importance des efforts faits par le département pour faciliter la circulation des commerçants depuis et vers la Bande de Gaza.

Surmonter les obstacles et les défis imposés par Israël sur les mouvements des entrepreneurs et des commerçants est la priorité numéro 1 de l’Autorité des affaires civiles, a déclaré al-Zeq. Selon l’agence palestinienne Al Ray, il a ajouté que l’Autorité reconnaît le rôle important joué par le secteur privé dans le développement de l’économie nationale.

Il a expliqué qu’il y avait des instructions du chef de l’Autorité des affaires civiles, Hassan Ashiekh, visant à résoudre les problèmes de déplacement des personnes et des marchandises vers et depuis la Bande de Gaza.

Il a indiqué qu’Israel a, depuis deux ans, ramené l’âge des commerçants et entrepreneurs soumis à la sécurité de 35 à 55 ans. Ceci signifie que tout personne de moins de 55 ans candidate à un permis de voyager est soumise à un contrôle de sécurité et à l’approbation israélienne pour l’obtention de ce permis.

Al-Zeq affirme que l’Autorité Palestinienne a obtenu un accord israélien visant à accroître de 200 le nombre de commerçants éligibles à la carte BMC (Businessman Card), alors que le nombre de commerçants possédant cette carte n’est que de 250. Il a noté qu’il y a quatre ans, ils étaient 500. Obtenir une telle carte requiert un accord de la sécurité israélienne, ainsi qu’une approbation administrative.

Il a dit qu’il n’y a pas de moment prévu pour la réouverture du passage de Rafah, confirmant la déclaration d’Hassan al-Shiekh selon laquelle le passage de Rafah réouvrira quand les conditions de sécurité seront appropriées à la fois du côté égyptien et du côté palestinien.

 

Traduction : CG pour l’Agence Média Palestine

 

Source : IMEMC News & Agencies