image_pdfimage_print

Une Palestinienne devant ses oliviers endommagés alors que des soldats israéliens passent à proximité [Issam Rimawi/Apaimages]

Au moins 1 073 arbres appartenant à des Palestiniens ont été vandalisés cette année depuis le début de la saison de récolte des olives en octobre, selon la dernière mise à jour du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies en date du 9 novembre.

Ce chiffre figure dans un rapport sur les récentes attaques de Palestiniens par les colons israéliens en Cisjordanie occupée.

Sur une période de deux semaines (24 octobre – 6 novembre), « huit incidents incluant intimidation et vol de produits par des colons israéliens ont été rapportés, dans le contexte de la récolte en cours des olives », déclare le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies.

« Sept de ces incidents ont eu lieu dans les zones à proximité des colonies, où l’accès palestinien est soumis à ‘coordination préalable’ avec les autorités israéliennes. »

Selon le Bureau des Nations Unies, « les communautés affectées incluent Deir Al-Hatab, As Sawiya, Deir Sharaf et Huwwara (Naplouse) ; At Tuwani (Hébron) ; Sinjil (Ramallah) ; et Al-Jaba’a (Bethléem). »

De plus, deux Palestiniens ont été blessés et un réseau d’irrigation a été vandalisé par des colons israéliens, dans le contexte de « deux incidents incluant une attaque physique, dans la vieille ville de Jérusalem et près de la communauté d’Ein al Beida au nord de la vallée du Jourdain ».

Le rapport poursuit : « Dans un incident supplémentaire dans cette dernière zone, un groupe de colons israéliens a démantelé environ 1000 mètres de conduites d’eau d’un réseau d’irrigation et les ont jetées dans un fossé près de la frontière avec la Jordanie, selon des témoins palestiniens.  Les conduites avaient été installées dans le cadre d’un projet humanitaire subventionné par des dons pour aider les fermiers de cette zone, qui ont récupéré l’accès à leurs terres à la suite d’une décision de la Haute Cour d’Israël. »

Traduction: Catherine G. pour l’Agence Média Palestine

Source: Middle East Monitor