image_pdfimage_print

Soutenez le premier album de Maimas, groupe de Gaza qui chante des chansons de la résistance palestinienne et brise le blocus culturel

Il s’agit d’une levée de fonds pour les membres du groupe palestinien, Maimas, de Gaza, qui chante des chansons de résistance et va bientôt enregistrer son premier album.

C’est une page de collecte de fonds basée en Australasie pour le groupe palestinien Maimas, qui se trouve à Gaza. Le groupe a besoin de financement pour enregistrer son premier album dans un studio d’enregistrement à Gaza.

Le militant et chanteur palestinien de Gaza, Haidar Eid, dit que « les chansons sont un outil pour organiser le dur labeur de renversement de l’occupation et de l’apartheid. Elles sont gravées pour toujours dans la mémoire collective du peuple de Palestine. Nous espérons que nos chansons alimenteront le désir des Palestiniens de se libérer des ravages du colonialisme, de l’occupation et de l’apartheid ».

Haidar et les autres membres du groupe disent que l’art à Gaza est lui même soumis à un siège atroce, médiéval, un siège qui est littéralement l’antithèse de la liberté.

« En chantant, en faisant entendre nos voix, nous utilisons en fait la musique comme un outil de résistance », dit Haidar.

Le groupe s’appelle Maimas (apparemment un ancien nom du port de Gaza). Il se compose de cinq musiciens qui jouent de divers instruments : oud, tabla (batterie), clavier, naii, guitare. Les membres du groupe sont : Mohammed Akila à l’oud, Eyad Ablial au tabla (batterie), Fahmy Saqqa au clavier, Ismail Harazeen au naii, Ahmed Haddad à la guitare et Dr Haidar Eid et Mohammed Akila au chant.

Le groupe travaille à plus d’un projet. Le premier projet est de donner des concerts gratuits dans diverses parties de la Bande de Gaza, en ciblant les zones marginalisées qui ont été détruites par les bombardements israéliens.

Le deuxième projet est une collaboration musicale avec le groupe sud-africain, The Mavrix, composé de Jeremy Karodia et Ayub Mayet appelé Le Nouveau Noir.

La collaboration entre Maimas à Gaza et The Mavrix à Johannesburg atteindra son apogée dans la production d’un clip vidéo qui soulignera les similarités dans la souffrance des deux peuples.

Le troisième projet est celui pour lequel nous faisons appel à vous pour qu’il puisse aboutir. Maimas a déjà commencé à rassembler du matériel pour son album potentiel (en fonction du financement) qui consistera en une reprise des chansons de la première Intifada et des chansons palestiniennes interdites des années 1970 et 80.

Quoique vous puissiez donner, cela aidera énormément ce groupe ! Tous les fonds collectés seront envoyés directement au groupe.

Si vous donnez, vous recevrez aussi la première chanson de l’album qui vous sera envoyée par courriel.

Merci pour votre soutien à l’art palestinien !

Les fonds levés serviront à la location du studio d’enregistrement à Kahn Younis et au transport des membres du groupe entre Gaza et Khan Younis.

Pour faire un DON, CLIQUEZ SUR CE LIEN

Page créée par Anna Majavu: « Je me sens impliquée parce que je connais l’un des membres du groupe depuis près de 20 ans et j’aimerais amener les gens à aider le groupe à réaliser son premier album. »

Tous les fonds collectés le seront au profit du:

Groupe Maimas de Gaza, Palestine Occupée

Tous les fonds seront versés sur un compte bancaire contrôlé d’Anna Majavu au nom du Groupe Maimas de Gaza, Palestine Occupée.

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine

Source: https://givealittle.co.nz/cause/maimasgaza