Adam Horowitz, 2 février 2016 – Mondoweiss

 

nytipfeat-1

Ce matin, les New Yorkais se rendant à leur travail ont la surprise de voir des gens qui se sont dispersés dans la ville pour distribuer un « supplément » réalisé avec talent du New York Times du jour, qui annonce une « nouvelle politique éditoriale » sur Israël/Palestine.

Nous avons reçu ce matin l’annonce suivante de l’adresse newyorktimes-ip@newyorktimes.com:

 

Cher et estimé lecteur,

Le New York Times a décidé de procéder à plusieurs changements dans notre politique éditoriale en ce qui concerne la couverture des événements en Israël- Palestine. Ces changements sont une tentative de traiter de la réalité sur le terrain et de réponde au souci d’impartialité de nos reportages exprimé par nos lecteurs. Nous sommes fiers de vous proposer une couverture presse plus fiable et basée sur les faits.

Nous souhaitons connaître vos réactions. Découvrez notre nouveau supplément Israël-Palestine et dites nous ce que vous en pensez. Écrivez-nous à : newyorktimes-ip@newyorktimes.com ou sur Twitter.

10,000 exemplaires du journal sont distribués dans tout New York et ici même, devant l’immeuble du Times.

nyt--e1454421011613

Le supplément du New York Times distribué devant le siège du New York Times

 

Et depuis le compte Twitter‪@nyt_ip qui a été créé pour la promotion du supplément :

Voyez des lecteurs dans le quartier de la finance – Les New Yorkais aiment notre nouvelle couverture! https://t.co/OmLgg6ZSxf pic.twitter.com/hDSMcpJrYG

— nyt-ip (@nyt_ip) February 2, 2016

 

Avez-vous reçu votre exemplaire? Nous repensons nos reportages sur Israël-Palestine

! https://t.co/9IE9j9r0f2 pic.twitter.com/EV6VoaNyV0

— nyt-ip (@nyt_ip) February 2, 2016

La partie centrale du supplément est un éditorial annonçant une « nouvelle politique éditoriale » sur Israël-Palestine, en ces termes :

Au long de son histoire, le New York Times a eu pour but de maintenir au plus haut niveau les principes d’impartialité et d’exactitude dans notre couverture de l’actualité. Nous prenons cela très au sérieux. Nous reconnaissons maintenant que ce sens de l’impartialité a manqué dans notre couverture presse de l’évolution de la situation en Israël et en Palestine.

Au cours des derniers mois, la rédaction, qui a rencontré des leaders d’organisations pour la paix palestiniennes et israéliennes, reconnaît que les accusations de biais dans nos reportages étaient fondées. Par exemple, notre attention a été attirée par le fait que dans la période de septembre-octobre 2015, dix huit titres présentaient des Palestiniens comme instigateurs de violences mais aucun Israélien. Nos articles ont mentionné 36 fois la violence palestinienne et la violence israélienne seulement deux fois. Nous avons utilisé le mot « terroriste » 42 fois pour décrire des Palestiniens, mais seulement une fois pour décrire un Israélien.

A la lumière de cette réalité, la rédaction du Times a décidé de procéder à plusieurs changements de notre politique éditoriale en ce qui concerne la couverture presse de ce qui se passe en Israël-Palestine. Ces changements sont une tentative de traiter de la réalité sur le terrain et de répondre au souci d’impartialité de nos reportages exprimé par nos lecteurs. Certains changements vont affecter le contenu.

Nous serons également attentifs aux distorsions de style et d’attribution de propos. En rapportant des points de vue de responsables du gouvernement et de la sécurité, nous ferons attention à préciser si quelque chose est allégué ou attribué plutôt que de le transmettre comme un fait avéré.

De plus, nous avons conscience que depuis un an et demi le nombre d’articles centré sur les déclarations du gouvernement israélien et sur les positions et points de vue de citoyens israéliens juifs est disproportionné ; une petite part seulement a donné la parole à des Palestiniens, officiels et défenseurs ou habitants qui font l’expérience de la politique israélienne dans leur vie quotidienne. Dans les reportages sur les victimes de violences, nous avons montré et nommé des Israéliens juifs plus souvent que des victimes palestiniennes. Nous allons nous atteler maintenant à redresser ce déséquilibre et d’autres. Dans ce but, un de nos objectifs immédiats est d’ajouter des correspondants palestiniens de cette région et d’inclure des reporters et des auteurs de tribunes qui soient le reflet des communautés sur lesquelles ils font des reportages ou écrivent.

Le supplément ressemble au vrai, voici la première page :

 

nytip

 

Traduction : SF pour l’Agence Media Palestine

Source: Mondoweiss