Palestinian Grassroots Anti-apartheid Wall Campaign

Mardi 22 Décembre 2015

De Palestine

 

Soutenez la Coalition Palestinienne pour la défense de la terre

 

En 2015, la coalition palestinienne pour la défense de la terre a été officiellement nommée coordonnatrice de quelques uns des plus importants mouvements populaires et organisations locales de base de Palestine. Nous avons déjà mené ensemble des actions puissantes et la résistance populaire – de façon à continuer cette année, nous avons besoin de votre soutien. Pouvez-vous s’il vous plaît envisager de contribuer à notre lutte en 2016, par un don ?

Le but de LDC, la coalition pour la défense de la terre qui unit 12 mouvements et organisations qui mobilisent, entre autres, des paysans, des ouvriers, des communautés de Bédouins, des jeunes et des femmes, est de renforcer la résilience de la population de zones particulièrement ciblées par les forces d’occupation israéliennes et de construire des actions à la base aussi bien que la solidarité internationale, pour se confronter à l’occupation israélienne, au projet colonial et à leurs implications.

En ce début d’année, nous avons à nous préparer à de nombreux défis : la vague de révolte et de manifestations en cours qui, depuis octobre, s’est répandue dans toute la Cisjordanie et au-delà et qui est conduite par des initiatives locales animées par une nouvelle génération de combattants palestiniens pour la liberté, a besoin de soutien ; le « plan de réinstallation » israélien qui vise au nettoyage ethnique de la zone C (environ 60% de la Cisjordanie) et qui menace dans l’immédiat quelque 68 villages, a jusqu’à présent échoué grâce aux efforts conjoints de la résistance à la base, de sa détermination et de la pression internationale. Tandis que la solidarité internationale et le mouvement mondial BDS se développent rapidement, le besoin demeure de construire une solidarité directe avec les villages en danger et des campagnes stratégiques pour mettre fin à l’impunité d’Israël.

Ce n’est qu’en intensifiant la lutte palestinienne à la base, avec le soutien de la solidarité mondiale, que nous pourrons garantir que le plan israélien de bantoustanisation du peuple palestinien sera stoppé et que la liberté et la justice triompheront. La coalition de défense de la terre fait partie de cet effort national pour la libération et le retour du peuple palestinien.

Notre travail est presque exclusivement basé sur le bénévolat mais nous avons besoin d’un minimum de ressources pour maintenir la structure de base de la Coalition de défense de la terre, pour soutenir ses membres et pour agir efficacement et en toute indépendance.

Donc nous vous demandons à vous et à votre organisation d’être un soutien de la Coalition pour la défense de la terre et d’apporter une contribution à nos efforts pour 2016.

Jusqu’au 1er mars, nous sommes à la recherche de soutiens financiers pouvant aller de 500 dollars (458 €) à 5 000 dollars (ou plus si vous pouvez) pour nos actions de 2016. Contactez nous s’il vous plaît si vous êtes intéressé à nous soutenir. Si vous êtes intéressé à agir comme collecteur de fonds, nous serons heureux de travailler avec vous pour faire de cette initiative une réussite.

Soyez solidaire et contactez nous sur : global@stopthewall.org 

 

—–

 

Quelques faits marquants de notre lutte en 2015

 

  • Nous agissons en soutien à une nouvelle génération de combattants palestiniens pour la liberté

 

12115867_906248192782955_751560110486334217_n

 

 

Depuis des années, Stop The Wall agit avec des jeunes pour leur formation politique et soutient leurs efforts d’organisation au niveau local pour combattre l’occupation sur le terrain, pour défendre leurs droits et leur rôle au sein de la société palestinienne. La Coalition pour la défense de la terre s’est jointe à cet effort, pour assurer une forte participation de la jeunesse. Nous avons soutenu la formation de comités de jeunes dans chaque district de Cisjordanie et la création d’une coordination, le Forum de la Jeunesse Palestinienne.

La vague actuelle de protestation généralisée de la jeunesse qui défie l’emprise de l’occupation sur nos vies est une preuve de plus de la centralité de ces efforts.

Les vieux peuvent mourir mais notre jeunesse n’oublie ni ne se rend.

 

  • Nous rassemblons nos forces pour lutter contre le Mur de l’Apartheid

 

11924772_891487090942515_8071150130658291578_n

 

À Cremisan, dans la région de Bethléem, des jeunes, des paysans et des communautés bédouines de la Coalition pour la défense de la terre, ont rejoint Stop The Wall et Kairos Palestine dans le soutien aux manifestations en cours des comités locaux pour arrêter la construction du Mur sur les terres de leur village.

 

En août, Israël en est venu à l’achèvement du Mur de l’Apartheid dans cette zone. Des bulldozers israéliens ont commencé à retourner la terre et à déraciner des oliviers des terrains situés dans la vallée au pied de Beit Jala, au nord-ouest de Bethléem. La confiscation des terres dans cette zone va entrainer une grave perte de revenus pour la population locale et va définitivement séparer le district de Bethléem de Jérusalem.

Près des trois quarts des plus de 800 km de long du Mur de l’apartheid sont déjà construits. Si Israël arrive à le finir, l’ensemble constitué par le Mur, les zones militaires, les colonies et leurs infrastructures formera une structure coupant les Palestiniens de Jérusalem, de la plupart de leurs ressources en eau et d’environ 60% de la terre de Cisjordanie.

 

  • Notre lutte contre le déplacement du peuple palestinien par Israël continue

 

IMG_3567_0

Au début de 2015, nous avons été au coeur de la protestation dans la zone d’Abou Dis, la « Porte de Jérusalem ». Le camp de protestation a résisté près de deux mois et a empêché une douzaine de démolitions avant que les bulldozers israéliens ne parviennent à être sur le terrain.

 

Les gens se rassemblaient sur le terrain pour s’opposer au projet israélien visant à transformer l’endroit en un « camp de réinstallation » de communautés de Bédouins à déplacer de leurs habitations. Nous avons déjà arrêté des entrepreneurs palestiniens qui avaient été séduits par la possibilité de profiter de ce projet, nous continuerons à agir ensemble pour nous opposer aux « camps de réinstallation » et aux déplacement des villages palestiniens.

 

  • Nous travaillons à l’unification des communautés palestiniennes

IMG_3530

La Coalition pour la défense de la terre a soutenu des villages de la Vallée du Jourdain qui ont formé la Conseil Populaire de la Vallée du Jourdain. Cette initiative a représenté un processus de deux ans de consultations et de discussions pour arriver à unir les communautés fragmentées par des divisions administratives et par la politique d’isolation d’Israël.

Aujourd’hui, les 18 communautés et conseils de villages qui forment le Conseil populaire travaillent ensemble pour résister à la pression toujours croissante pour le nettoyage ethnique de la Vallée du Jourdain ; ils se soutiennent mutuellement contre les entraînements militaires et les démolitions de maisons ; ils ont créé une voix collective au niveau national et on peut espérer qu’ils soient toujours entendus plus clairement au niveau international.

 

  • Nous combattons pour les droits sociaux, économiques et culturels des petits paysans, des travailleurs, des femmes, des jeunes et des groupes marginalisés

 

L’an dernier, la Coalition pour la défense de la terre a rejoint la lutte lancée par le Syndicat des Agriculteurs Palestiniens et par le Conseil Populaire de la Vallée du Jourdain contre les impôts que l’Autorité Nationale Palestinienne voulait lever sur des petits paysans et sur les troupeaux des Bédouins. Nous avons obtenu une suspension temporaire. Nous nous battons maintenant pour l’annulation totale de cet impôt et pour le classement des poursuites judiciaires contre les paysans qui avaient refusé de payer. Les paysans palestiniens et les communautés bédouines, en particulier dans la zone C, sont à l’avant-garde de la lutte pour notre terre et ceux sont eux les plus touchés par la politique dévastatrice de l’occupation. Ils méritent d’être soutenus et de se libérer de la mainmise qui pèse sur eux.

Les Nouveaux Syndicats ont organisé avec la Coalition pour la défense de la terre trois manifestations de masse pour la création de Conseils de Prud’hommes et pour la formation d’une commission d’enquête afin de résoudre les conflits du travail qui traînent depuis des années dans les tribunaux. Les Nouveau Syndicats ont aidé plus de 400 travailleurs à aller devant des tribunaux israéliens et palestiniens, mais la défaillance du système judiciaire palestinien prive de fait de leurs droits les travailleurs face à leurs employeurs.

 

  • Nous travaillons à faire rendre des comptes aux agents de l’apartheid contre le peuple palestinien et aux profiteurs de guerre

boycott elbit logo

Les membres de la Coalition pour la défense de la terre ont continué à promouvoir activement et à soutenir le mouvement mondial BDS et à participer au Comité National Palestinien Boycott Désinvestissement Sanctions (BNC).

Stop the Wall a poursuivi ses efforts pour faire barrage à tous contrats, investissements et financement d’Elbit Systems, la société israélienne qui, entre autres choses, fabrique les drones qui sont un instrument central d’assassinat dans les massacres à répétition d’Israël à Gaza, et fournit la technologie du Mur et des colonies. Cette année, avec ECCP, nous avons lancé une campagne pour mettre fin au financement par l’UE d’Elbit Systems et des entreprises israéliennes d’armement et de sécurité.

Nous avons continué nos efforts contre les intérêts mondiaux et contre la participation à la privatisation de l’eau de Mekorot, la compagnie israélienne des eaux responsable de « l’apartheid de l’eau » israélien.

Nous continuons à être spécialement attentifs aux pays du Sud et à travailler avec des partenaires d’Inde et du Brésil. La lutte palestinienne étant fondamentalement anticoloniale, l’alliance avec les peuples qui ont lutté contre le colonialisme et qui continuent à combattre le néocolonialisme est un élément central de notre perspective générale. Si l’on considère l’importance croissante du rôle des pays non occidentaux dans le soutien économique à l’apartheid israélien, le renforcement de cette alliance est urgent.

Nous croyons que l’apartheid israélien est non seulement dévastateur pour le peuple palestinien, il est opposé à tous ceux qui luttent pour la justice sociale, économique et politique. 

Notre structure organisationnelle

 

Nos membres: 

  • Stop the Wall Campaign
  • Palestinian Farmers Union
  • Palestinian New Federation of Trade Unions (New Unions)
  • Palestine Youth Forum
  • Association for Farmers’ Rights and for the Preservation of the environment
  • Women Center for Social Development
  • Association Jadayel / Palestinian Center for Culture, Arts and creativity
  • Jadayel Foundation
  • Palestinian Farmers Society-Tulkarem
  • N’lin Society for Development and Community Work
  • Popular Council to Protect the Jordan Valley
  • Al-Amal Association for Childhood and Development

 

Nos mécanismes de coordination: 

Les membres de LDC se sont rassemblés pour renforcer la lutte commune sur le terrain, pour mettre en commun les capacités, en particulier dans les domaines de la mobilisation populaire, du rayonnement international, de la recherche et de l’administration.

LDC est dirigé par un comité exécutif composé de représentants de ses membres. Le comité exécutif de LDC nomme le coordinateur général.

 

Employés:

1 coordinateur

1 coordinateur pour l’international

Le Syndicat des agriculteurs palestiniens soutient LDC en mettant son comptable à disposition.

 

Pour plus d’informations, voir la brochure Land defense

 

Traduction: SF pour l’Agence Media Palestine

Source: Stop The Wall