image_pdfimage_print

Le CRIF s’attaque une nouvelle fois à la liberté d’expression en demandant à la mairie de Paris d’interdire une exposition organisée par Médecins Sans Frontières sur le quotidien des palestiniens dans les territoires occupés à la Maison des Métallos à Paris.

Celui-ci n’a pas hésité à qualifié cette exposition sur le quotidien des palestiniens « d’apologie du terrorisme », et à faire un lien ignoble avec les attentats qui ont frappé la France le 13 novembre dernier.

Ces attaques et menaces intolérables du CRIF n’ont à l’heure actuelle été dénoncées par aucun des principaux médias français (qui se sont contentés pour certains de faire état des déclarations du CRIF) ou responsables politiques.

La meilleure réponse face à cette nouvelle tentative de censure du CRIF est d’aller très nombreux et nombreuses voir cette exposition, et la faire connaître autour de vous.

Cette exposition, dont l’entrée est gratuite se tiendra jusqu’au 17 janvier prochain à la Maison des métallos  (94 rue Jean Pierre Timbaud, 75011, Paris, France, métro Couronnes ligne 2).

 

Extrait du communiqué de Médécins Sans Frontières en réponse à ces menaces du CRIF :

« Nous comprenons et acceptons que cette exposition puisse faire l’objet de critiques, dont celles du Président du CRIF, car elle a comme ambition de rendre compte d’un point de vue humanitaire des difficultés quotidiennes des Palestiniens sous occupation israélienne, parti-pris dont nous connaissons le caractère controversé », déclare le Dr. Mego Terzian, Président de Médecins Sans Frontières. « Mais de toute évidence les accusations formulées par M. Cukierman sortent du cadre d’un débat d’opinion. Nous lui demandons donc instamment, en sa qualité de président du Crif, de retirer ses accusations. En cas de refus ou de non-réponse, nous donnerions à ces déclarations injurieuses et menaçantes les suites qu’elles méritent. D’autant que par leur outrance, elles sonnent comme une invitation à la violence physique contre nos personnels.« 

Ci-dessous, une présentation de l’exposition:

IN BETWEEN WARS, une immersion au cœur du quotidien des Palestiniens

DESCRIPTION

« IN BETWEEN WARS, une immersion au cœur du quotidien des Palestiniens » est une installation multimédia produite par Médecins Sans Frontières, en partenariat avec La Maison des Métallos qui sera présentée au public du 15 au 23 décembre 2015 et du 5 au 17 janvier 2016 à Paris. IN BETWEEN WARS fait partie de la série d’événements programmés au cours du « Focus Palestine » organisé par la Maison des Métallos de décembre 2015 à janvier 2016.
IN BETWEEN WARS est une installation-labyrinthe de 60 mètres carrés à l’intérieur de laquelle le visiteur chemine au rythme d’une création sonore dans plusieurs décors successifs composés d’enregistrements audio, de témoignages filmés et de photos, et mise en scène pour restituer la vie quotidienne des Palestiniens sous occupation, telle que patients et collaborateurs de Médecins Sans Frontières en témoignent.

Chaque pièce traversée par le visiteur exprime ainsi la multiplicité des formes de violence par lesquelles l’occupation se manifeste et s’impose au quotidien : la ségrégation, les incursions, les effractions, les disparitions, l’humiliation, les arrestations arbitraires, le harcèlement, les démolitions, les violences physiques, le blocus, l’état de siège, les pénuries, la précarité, le handicap…

Près de 70 ans après le plan de partage de la Palestine proposé par les Nations unies et plus de 20 ans après les accords d’Oslo, les Palestiniens vivent toujours sous le joug de l’occupation civile et militaire israélienne, dans l’attente de la prochaine incursion, de la prochaine offensive, de la prochaine démolition de leur maison, de la prochaine construction de colonie sur leurs terres, en sursis, comme entre deux guerres.

Depuis la fin des années 80, les équipes de Médecins Sans Frontières tentent de soigner les blessures physiques et psychologiques des Palestiniens, à Gaza et en Cisjordanie. Témoins directs de la brutalité de l’occupation, elles constatent les mêmes symptômes provoqués par les mêmes causes et leur impuissance à rompre ce cycle interminable de violences et de répression : IN BETWEEN WARS exprime le refus de contribuer à banaliser l’inacceptable.

Gaza à Paris

Jusqu’au 17 janvier 2016, Médecins Sans Frontières propose une installation à la Maison des Métallos qui nous plonge dans la réalité de Gaza.

msf

Médecins Sans Frontières (MSF) a recréé la vie quotidienne de Gaza à la Maison des Métallos, à travers une installation de 60 m2, faite de plusieurs pièces correspondant chacune à des endroits spécifiques : la rue, un salon, le Mur, des ruines, le point de passage d’Erez etc.
Des audios et films projetés permettent également d’accompagner la « traversée de Gaza » de témoignages d’habitants gazaouis et de médecins de MSF.

« En reconstituant le quotidien des patients et collaborateurs de Médecins Sans Frontières, eux-mêmes déterminés à en témoigner et y faire face, In Between Wars exprime le refus de contribuer à banaliser l’inacceptable », soutient l’ONG.

Vivez une première immersion sur le site de Médecins Sans Frontières « In Between Wars ».

Les infos pratiques.