VIDEO:

https://www.youtube.com/watch?v=FbXMXzndCC8

mqdefault

Les habitants de Gaza trouvent des façons différentes de faire face à la vie sous occupation et, pour un groupe de jeunes hommes qui se fait appeler le CB (Camp Breakerz) crew, la danse est un exutoire essentiel.

Le groupe est une équipe de break dance organisée depuis 10 ans et, en 2012, ils ont décidé de partager leur passion avec la communauté en ouvrant une école dénommée la CB Crew académie des arts dans le camp de réfugiés de Nusirat. Ils sont actuellement en train de récolter des fonds (appel traduit plus bas) pour construire une seconde académie dans le nord de Gaza, une zone particulièrement touchée par le siège de l’été dernier.

Dans cette vidéo, le CB Crew danse au milieu des décombres omniprésents de Gaza. Regardez leurs mouvements !

Traduction: Julie V. pour l’Agence Média Palestine

Source: IMEU

33

D’une pile de gravats à un centre de danse

Suite à la guerre de 2014 à Gaza, nous avons constaté que le nord de Gaza a besoin de votre aide pour ouvrir un centre de danse.

Nous sommes un groupe de jeunes qui vivent dans différents camps de réfugiés de la bande de Gaza. Nous sommes unis par l’art, la paix et l’amour. En 2003, nous avons vu que la communauté avait besoin de paix et de liberté. Nous avons décidé de créer une équipe de danse et un mouvement artistique historique pour la communauté de Gaza, et d’envoyer des images pacifiques de Gaza au monde entier. Nous avons commencé à nous produire et à disséminer l’art de la danse à travers la bande de Gaza.

En dépit des problèmes politiques auxquels la communauté de Gaza est confrontée, nous avons ouverts les yeux et les esprits des gens à nous et notre art. Nous avons commencé à enseigner et organiser des ateliers pour enfants dans la bande de Gaza. Suite à la guerre de 2009, nous avons retrouvé le studio de danse que nous louions, bombardé et détruit. Mais nous avons décidé de ne pas abandonner la danse. Nous espérions qu’un jour nous aurions notre propre studio de danse. En 2012, nous avons créé une page Internet de récolte de fond en ligne pour que les gens puissent faire un don et nous aider. Avec l’immense aide et soutien des gens qui ont diffusé notre message, nous y sommes finalement arrivés et avons récolté suffisamment pour réaliser notre rêve.

Notre rêve était de créer une académie pour encourager les enfants à nous rejoindre et à s’inscrire aux cours et à être incités à suivre une voie pacifique dans la vie. Nous l’avons appelé la CB Crew académie des arts. Elle se situe dans le camp de réfugiés de Nurisat dans le centre de la bande de Gaza.

Nous avons organisé deux grandes compétitions de danse, pour tous les danseurs de Gaza, qui ont fortement promu la danse à Gaza. Nous avons aussi beaucoup fait changer les choses et nous avons finalement commencé à apprendre à danser aux filles.

Après la guerre de 2014, nous avons constaté que des zones étaient entièrement détruites. Al-Shejeava, qui se situe dans le nord de Gaza, a disparu de la carte, ne laissant que des décombres. Les personnes ayant survécus ont déménagé dans d’autres zones. Ils ont dû recommencer leurs vies à partir de rien. La plupart dépendent de l’UNRWA pour la nourriture, la santé et l’éducation, et il leur est difficile de s’occuper d’eux-mêmes. Mais la majorité d’entre eux ont du louer des appartements et commencer à acheter les essentiels (s’ils en avaient les moyens).

Nous sommes inquiets pour les enfants qui vivent dans le nord et leur état de santé mental et physique. Nous avons constaté qu’ils avaient un besoin considérable de réinsertion et de traitement. Nous croyons qu’ils ont besoin de danser et d’apprendre à se concentrer sur l’art, la paix et l’amour afin de pouvoir oublier les horribles souvenirs de guerre. Nous croyons aussi qu’établir une académie de danse pour enfants là-bas est la meilleure solution.

Amjad Al-Ewady, un membre du CB Crew, vit là-bas avec sa famille. Il est bien formé et expérimenté. Notre but est de créer une autre académie pour répondre aux besoins des enfants du nord de Gaza. Nous voulons que Gaza danse et soit heureuse plutôt que triste. Nous voulons remplacer les piles de gravas, pleines de mort, par une académie de danse, pleine de vie.

S’il vous plait, aidez à améliorer le futur de ces enfants et le futur des arts à Gaza.
Les fonds seront utilisés pour le loyer pendant deux ans, une piste de danse, des miroirs, des matelas, un petit trampoline, des ventilateurs, un système de sonorisation, des haut-parleurs, un rafraichisseur d’eau, un ordinateur, une imprimante, des casiers, des vêtements, des chaussures, des Cds, des DVDs et des libres.

Traduction : Julie V. pour l’Agence Média Palestine

Source: https://www.indiegogo.com/projects/from-a-pile-of-rubble-to-a-dance-center