image_pdfimage_print

Samidoun – 6 février 2015

alsheikh

Khaled al-Sheikh, jeune garçon palestinien prisonnier de 14 ans, de Beit Annam dans le secteur de Jérusalem, est maintenant emprisonné depuis 40 jours, il est accusé de « jets de pierres ». Avec Malaak al-Khatib, jeune fille de 14 ans, elle aussi accusée de « jets de pierres », il est l’un des plus jeunes prisonniers politiques palestiniens dans les geôles israéliennes. Malaak a été condamnée à deux mois dans les prisons israéliennes et à payer une amende de 6000 NIS (nouveau shekel israélien, soit 1361 €), que ses parents ont payée avec de grosses difficultés. Entre 150 et 200 enfants palestiniens sont actuellement détenus dans les prisons israéliennes.

malaak-228x300

Passez à l’action : exigez la libération de Khaled, Malaak et de tous les enfants palestiniens prisonniers !

Le père d’Al-Sheikh, s’entretenant avec le Centre Ahrar, fait savoir que son fils a des problèmes de santé, il est notamment atteint d’anémie, et qu’il ne reçoit aucun soin. Élève en classe de dixième, il a été arrêté le 12 décembre 2014 à proximité du mur de séparation près de leur village, et il est en ce moment emprisonné à la prison d’Ofer. Il a eu trois audiences pour son procès pour jets de pierres ; c’est une accusation commune portée contre tout Palestinien qui participe à une manifestation, et elle est surtout utilisée contre les enfants prisonniers. Il sera à nouveau conduit devant un tribunal militaire le 11 février. La famille d’al-Sheikh s’est vu refuser l’autorisation de visiter Khaled pour des raisons non déclarées de « sécurité », et ils n’ont pas davantage été autorisés à le toucher, à le serrer dans leurs bras, ou à lui parler en privé lors des audiences au tribunal, où il a été amené mains et pieds enchaînés en dépit de son jeune âge. « La place normale pour les enfants c’est leur école ou leur terrain de jeu, pas la prison, » conclut son père.

En février 2015, l’armée israélienne a également annoncé qu’elle interrompait un « programme pilote » en Cisjordanie consistant à délivrer des convocations écrites plutôt que d’arrêter les enfants la nuit. « Aucune statistique n’a été conservée » sur le programme pilote ; toutefois, Military Court Watch (Surveillance du traitement des enfants détenus par l’armée israélienne) rapporte que dans 67 % des cas où des convocations écrites ont été délivrées, ce fut toujours lors de raids de l’armée opérés à domicile après minuit, raids qui continuent de traumatiser les enfants et leurs familles. MCW note que « aucune tentative réelle n’a été faite par les autorités militaires pour remplacer efficacement les arrestations nocturnes par des convocations, et que le programme pilote n’a pas été appliqué en toute bonne foi ». DCI Palestine (Défense de l’enfance – International – Palestine) a également abondamment documenté les mauvais traitements infligés aux enfants palestiniens dans les prisons israéliennes.

Passez à l’action : exigez la libération des enfants palestiniens :

1 – Envoyez la lettre pour exiger la libération de Khaled al-Sheikh, Malaak al-Khatib, et de tous les enfants palestiniens emprisonnés !

2 – Passez à l’action pour les prisonniers palestiniens : manifestez devant les consulats ou ambassades d’Israël, ou organisez des rencontres d’information. Diffusez cette alerte autour de vous pour les enfants palestiniens prisonniers.

3 – Rejoignez le mouvement pour le boycott, désinvestissement et les sanctions (BDS). Isolez Israël pour ses emprisonnements politiques massifs de Palestiniens. Boycottez les produits comme Hewlett-Packard et SodaStream, et exigez la fin des contrats sécurité avec G4S, qui opère dans les prisons israéliennes.

Plus d’informations sur http://www.bdsmovement.net/

Libérez les enfants !

Envoyez cette lettre pour exiger la liberté pour Malaak al-Khatib, Khaled al-Sheikh, et tous les enfants palestiniens emprisonnés dans les geôles israéliennes.

Nom :

Prénom :

Courriel :

Rue :

Ville :

Code postal :

Pays :

Texte de la lettre :

« Je vous écris pour exiger la libération immédiate des enfants palestiniens prisonniers Malaak al-Khatib et Khaled al-Sheikh, 14 ans tous les deux, et de tous les autres enfants palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

« En outre, les fréquentes arrestations (plus de 1000 chaque année) et les raids nocturnes contre les enfants palestiniens sont traumatisants et violents, auxquels s’ajoutent encore les mauvais traitements et les harcèlements subis par les enfants palestiniens sous la garde des soldats israéliens, lors de leurs interrogatoires et dans la prison.

Libérez les enfants, maintenant ! »

Source: Samidoun.ca

traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine