Du  Blog de Nora Barrows-Friedman -lundi 03/03/2014 – 20:17

 

 

 

Un nouveau rapport indique qu’à la date de fin janvier, 183 enfants palestiniens ont été arrêtés et détenus par les forces d’occupation israéliennes et par la police d’occupation. Ils ont été emprisonnés et poursuivis dans des tribunaux militaires israéliens[1]. Parmi ces 183 enfants, 20 sont âgés de 14 à 15 ans.

La section palestinienne de l’ONG  DCI-PS (Defence Children International – Défense Internationale des Enfants » a ajouté dans son  Bulletin sur la détention que 75% des enfants détenus en 2013 avaient souffert de violences physiques au cours de leur arrestation et de leurs interrogatoires. (http://www.dci-palestine.org/documents/palestinian-children-israeli-military-custody-face-physical-violence)

L’ONG DCI-Palestine fournit des éléments issus d’études de cas spécifiques sur des enfants palestiniens arrêtés, détenus et maltraités par les forces armées israéliennes. Le bulletin du groupe sur les droits met en lumière le cas de Salah S, jeune de 16 ans d’Azzun, dans les environs de Qalqilya en Cisjordanie occupée :

En janvier, des soldats israéliens ont capturé Salah vers 16h30 alors qu’il se trouvait avec un ami à proximité d’une route réservée aux soldats israéliens et aux colons. Ils l’ont gardé à vue toute la nuit et l’ont transporté d’un lieu à un autre pendant 12 heures en le soumettant à des violences physiques et à de mauvais traitements. Salah avait déjà été arrêté en janvier 2013, alors âgé de 15 ans, et avait passé 10 mois à la prison de Megiddo en Israël. http://www.dci-palestine.org/documents/case-summaries-2013/#Salah_S.

Le 1er janvier, les forces armées israéliennes ont arrêté 16 habitants du village d’at-Tabaqa à l’ouest d’Hebron, en Cisjordanie ; parmi eux se trouvaient neuf enfants palestiniens soupçonnés de lancer des pierres, dont certains n’avaient pas plus de 13 ans. http://www.dci-palestine.org/documents/arbitrary-arrest-nine-palestinian-children-near-hebron-raises-concerns

La recherche de DCI-Palestine montre que des enfants arrivent à des centres israéliens  d’interrogatoire les yeux bandés, ligotés et privés de sommeil. Contrairement aux enfants israéliens, les enfants palestiniens n’ont pas le droit d’être accompagnés par un parent pendant qu’ils sont interrogés. Dans 96% des cas documentés par DCI-Palestine en 2013, les enfants étaient seuls lors de leurs interrogatoires et rarement informés de leurs droits, en particulier de leur droit de refuser l’auto-incrimination.

De 500 à 700 enfants palestiniens sont détenus et poursuivis chaque année dans les tribunaux militaires israéliens, certains n’ayant que 12 ans. L’accusation la plus fréquente est le lancer de pierres. Actuellement, 41,5% des enfants palestiniens prisonniers sont détenus en Israël en violation de l’article 76 de la convention de Genève.

Source: Electronic Intifada
Traduction: Sonia F. pour l’Agence Média Palestine



[1] Ce système comporte par exemple le fait de décréter illégales des manifestations pacifiques ou d’enfermer des enfants dans des cages à ciel ouvert sous la pluie et dans le froid. http://electronicintifada.net/tags/israeli-military-court-system