Gaza – Ma’annews – Le centre  » Sawasya  » pour les droits de l’homme a exigé de la communauté internationale et des organismes de droit humain arabes et internationaux, une enquête d’urgence sur les violations des droits des détenus dans les prisons israéliennes contre un certain nombre de prisonniers malades traités par des médicaments  destinés à soigner les chiens.

En effet il a été constaté que ces médicaments  avait été donnés aux prisonniers pour traiter un certain nombre de maladies dans les prisons et les centres de détention en Israël tel que rapporté par l’un des avocats, et plus récemment encore par un prisonnier malade détenu dans la prison de « Ramond » qui souffrait de douleurs dans le dos et à qui le médecin de la prison lui a donné des médicaments pour chiens, qu’il a pris pendant plusieurs années.

Après avoir été transféré il y a deux semaines à la clinique, pour obtenir le médicament en question, le médecin remplaçant, étonné, lui a avoué après l’avoir ausculté, que ce médicament est utilisé pour soigner les chiens. Humilié, le prisonnier et le reste des détenus qui attendaient leur tour ont été choqués et indignés.

La victime a déposé une plainte auprès de l’administration pénitentiaire en signalant les faits.  Il s’est avéré que son cas n’est pas isolé et que plusieurs  prisonniers souffrant de différentes maladies ont été arbitrairement traités avec le même médicament.  Le médecin  remplaçant a signalé aussi après avoir vu le dossier médical du prisonnier en question que le nom du médicament n’y figure pas, indiquant que les autres prisonniers  l’ont informé  que d’autres prisonniers  prennent depuis longtemps  le même médicament prescrit par le médecin du département des prisons.

Le centre  « Sawasya » s’est déclaré gravement préoccupé par ces procédures criminelles et illégales pratiquées par l’administration pénitentiaire israélienne. Il a  lancé un appel au Comité international de la Croix-Rouge afin d’assumer la responsabilité morale et légale envers les prisonniers et d’enquêter sur ces faits et sur la situation tragique dans les prisons israéliennes.

Il a invité aussi La communauté internationale à prendre ses responsabilités et tenir Israël pour responsable de ces violations et traduire ses dirigeants devant les juridictions internationales conformément au droit international.

 

Traduction : Moncef CHAHED

Groupe de travail prisonniers AFPS

http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=554456